l'Hypnose thérapeutique

Dis moi l'hypnose

Dis-moi l'hypnose

Une définittion courante de l'hypnose est qu'il s'agit d'un état de conscience modifié.
Lorsqu’on fait quelque chose, que l’on conduit une voiture, que l’on marche, que l’on regarde un paysage ou une œuvre d’art et que nos idées s’égarent, lorsque le corps et les gestes deviennent comme autonomes et que notre esprit divague, sans que l'on se rende compte du moment où cela a commencé, alors qu'on a juste laissé faire. Dans ces moments que nous traversons tous, nous sommes proches de l’hypnose ou plus précisément de l’auto-hypnose.  

Il existe de nombreuses techniques pour induire l’hypnose et une infinité d’états d’hypnose, autant que de nuances de couleurs ou de parfums, que de musiques et de sensations. Non seulement chacun vit l’hypnose à sa façon mais chacun peut vivre l’hypnose de mille et une façons, avec des intensités et des « effets hypnotiques » qui peuvent varier à chaque expérience.
  
Donner une définition figée de l’hypnose et de ce que l’on vit sous hypnose, au-delà de cette vague description serait très réducteur. La meilleure manière de s’approprier ce qu’est l’hypnose consiste à l’expérimenter en étant accompagné par un hypnotiseur expérimenté. Je vous y incite d’autant plus que c’est amusant, agréable et bienfaisant. 

L’hypnose est un état naturel pouvant être induit volontairement par un hypnotiseur et permettant un accès privilégié à nos automatismes inconscients. 

Lorsque l’hypnotiseur est également thérapeute - on dit alors hypnothérapeute – l’état d’hypnose peut être utilisé pour faciliter la communication entre le conscient et l’inconscient, changer certaines choses et faire ce que l’on appelle du développement personnel. 

Ainsi, les applications de l’hypnose thérapeutique sont nombreuses, et en plus, le plus souvent il suffit de quelques séances, voire parfois même d’une seule. C’est pour cela que l’hypnothérapie fait partie des thérapies brèves. Bien entendu, comme avec tout ce qui concerne les rapports entre humains, il se peut que dans certains cas cela ne fonctionne pas bien. Dans ce cas, ce n’est pas l’hypnose qui est en question, mais les humains.
Nous sommes tous hypnotisables et nous sommes tous différents, comme nous avons chacun des goûts différents, des manières personnelles de s’endormir, de danser, de vivre. Le choix de son hypnotiseur est donc très important. Un bon hypnotiseur adapte ses techniques à son client, mais c’est aussi une question de feeling, il faut que le courant passe. En cas d’échec, il faut donc prendre un autre hypnotiseur, comme on prend un autre chemin, non pas qu’il soit meilleur, mais qu’il soit celui qui nous convient le mieux.

Il reste une chose très importante à savoir avant de se lancer dans une hypnothérapie. 
Bien que l’hypnose soit un outil fantastique et très puissant, il n’y a rien de magique et pour changer vous devez être motivé(e) et impliqué(e) et vous engager. Le premier des trois mots « travail sous hypnose » est « travail ». L’hypnotiseur hypnotise pendant que le client, guidé, travaille à son changement. Alors si vous êtes ok avec tout cela et que vous voulez avancer, il ne vous reste qu’à franchir le seuil d’un cabinet d’hypnose

chemin hypnotique

Types d'hypnose et usages de l’hypnose

L'étendue des applications de l'hypnose est immense et la liste complète de ses destinations possibles est si vaste que je propose ci-dessous d’en établir 5 familles. Cette classification n'est pas exhaustive (il existe certainement des familles d'application non encore révélées). Elle n'est pas non plus hermétique, c'est à dire qu'une séance peut par exemple être à la fois thérapeutique et ludique. Enfin, ces familles concernent la finalité de l'hypnose et sont relativement indépendantes des méthodes ou courants (hypnose ericksonienne, hypnose régressive, hypnose elmanienne, hypnose humaniste, hypnose conversationnelle, auto-hypnose ....). 

Les 5 familles de finalité de l’hypnose professionnelle sont : 
  1. Hypnose thérapeutique ou hypnothérapie 
  2. Hypnose de développement personnel
    ou plus véritablement de dévelopement personnel de capacités et d’accompagnement du changement comportemental et émotionnel 
  3. Hypnose de spectacle et hypnose de rue 
  4. Hypnose ludique et récréative 
  5. Hypnose expérimentale et hypnologie

Ainsi, les possibilités de l’hypnose sont aussi vastes que ce que permettent les rêves, l’imagination, la pensée, les émotions, nos sensations, l’intuition et l’inconscient, tant dans nos pensées que dans nos corps et dans nos vies ainsi que dans nos comportements et nos relations avec les autres et le monde. 


L'hypnose de spectacle n'a pas vocation à être détaillée ici. C'est un domaine voisin, tout comme l'hypnose de rue (mix entre l'hypnose spectacle et la pédagogie).

Les séances d'hypnose en cabinet concernent généralement les familles 1, 2 et 4 (hypnose thérapeutique, accompagnement du changement comportemental et émotionnel, et hypnose récréative).

Vous trouvez ici quelques exemples d'application de l'hypnose en cabinet. On retrouve bien entendu, l'arrêt du tabac et les addictions, les comportements alimentaires, émotionels et sociaux, la gestion l'événements importants ou de difficultés de vie, la gestion du stress et du sommeil, les peurs et phobies et la mobisation de ressources et de capacités internes, psychologiques et physiologique. Il y a également la timitié, l'anxiété, l'irritabilité, la passivité, la créativité, la concentration, la confiance en soi, les relations de couple... et mille autres sujets.  
La liste est presque infinie. Il ne s'agit ici que d'exemples destinés à donner une idée de tout le potentiel de l'hypnose.

Chaque hypnotiseur peut avoir des domaines de prédilection.
  
La meilleure manière de savoir si un sujet peut être traité est de poser la question à un praticien. Votre hypnologue proposera de vous accompagner ou vous orientera vers un confrère ou un autre professionnel. 
 
L’hypnose est adaptée pour des demandes qui vous concernent et qui dépendent de vous et uniquement de vous et qui sont en dehors du domaine réservé au corps médical. Un hypnothérapeute n’est ni médecin ni psychiatre. Si vous avez une pathologie diagnostiquée par un médecin ou si vous suivez un traitement médical, vous devez le signaler à votre hypnologue qui prendra contact avec votre médecin avant toute autre action.
 
Si vous avez une demande particulière telle qu’expérimenter un état d’hypnose ou vivre une expérience ludique sans valeur ajoutée thérapeutique notable vous pouvez aussi le formuler à votre hypnotiseur qui pourra là encore soit y répondre favorablement, soit  vous réorienter. 

AP