hypnose régressive

hypnose régressive

Qu’est-ce que l’hypnose régressive ?

L’hypnose régressive ou "hypnose de regression" ne correspond pas vraiment à une technique particulière d’hypnose, c’est plus une famille de protocoles qui permettent de remonter dans le passé, réel ou imaginaire, du sujet. Il est ainsi possible de revenir à certaines périodes de vie, soit en tant qu’observateur soit en les vivant « à nouveau », sous hypnose. Dans le second cas, l’expérience sera plus forte car les émotions associées au souvenir seront vécues à nouveau. Il faut donc être précautionneux lorsqu’il s’agit d’un souvenir avec des émotions désagréables. Il y a en fait toute une liste de choses à surveiller lorsque l’on pratique l’hypnose régressive, un peu comme un chirurgien qui vérifie les constantes vitales et qui applique un protocole avec des étapes et des techniques indispensables tels que l’asepsie préalable des instruments, le fait de ne pas toucher ni dépasser par erreur certains organes ou encore de bien resouder les incisions. 
C’est pour cette raison qu’il est très important de ne pratiquer ce type d’hypnose que lorsque l’on a été formé convenablement pour cela.

Pourquoi parlons nous de regression ?

Nous parlons de l'"hypnose de regression" ou d'"hypnose regressive" car lorsque le sujet revit sous hypnose un évenement passé, il le revit avec ses perceptions, ses souvenirs et ses pensées tels qu'ils étaient à l'époque, ou tels que son subconscient se les remémore. Ainsi, si une personne 40ans  regresse avec l'hypnose à l'age de 10 ans, ce ne sera pas une personne de 40 ans dans la peau d'un enfant mais un enfant de 10 dans un corps de 40 ans. Durant l'expérience le sujet a réélement (pour lui) l'age qu'il avait lors de l'événement remémoré. C'est pour cela qu'on utilise le terme de "régression".

Est-ce que l’hypnose régressive permet de révéler des secrets et des choses oubliées ?

L’hypnose régressive utilise à la fois la mémoire consciente, qui est accessible pour peu que l’on cherche à se remémorer l’événement et la mémoire inconsciente qui, elle, n’est pas accessible aux pensées habituelles. Cela permet donc d’avoir accès à des détail ou des aspects qui avaient été «oubliés», ou plutôt mis de côté par le cerveau.

Les souvenir remémorés sous hypnose sont ils exacts ?

Il faut toujours être prudent quant à l’interprétation des « remémorations » sous hypnose car plusieurs choses peuvent perturber la véracité historique de ces souvenirs : 

  • Le stockage en mémoire de nos perceptions
La première chose qui complexifie l’accès aux souvenirs mis de côté par les pensées habituelles concerne la manière dont notre corps capte les informations et dont notre cerveau les stocke. Ce que nous observons du monde passe par nos sens (vision, toucher, audition, odorat, goût, proprioception, nociception, thermoception, équilibroception, perception du temps, …). En fonction de la nature et de la force des émotions que nous ressentons au moment d’un événement ou d’une pensée, ou d’un rêve, notre cerveau mémorise ce que notre corps perçoit par nos sens. Ce stockage se fait en plusieurs endroits dans notre cerveau et notre corps. Le processus de remémoration doit rassembler ces informations pour créer le souvenir.
 
  • L'altération des souvenirs à chaque remémoration
Le deuxième phénomène qui influe sur nos souvenirs est lié au fait que nous sommes des êtres biologiques et pas numériques. Les informations sont stockées en nous, principalement par nos neurones et sous forme chimique. A chaque fois que nous nous remémorons un événement, c’est-à-dire un ensemble de perceptions et de sensations, notre cerveau et notre corps reproduisent nos perceptions, au mieux, telles que dans la version précédente du souvenir. Ainsi, certains détails, parfois infimes et parfois plus importants peuvent ne pas être reproduits à l’identique, comme une photocopieuse ou le film au camescope d’un écran dans une salle de cinéma. Et à chaque remémoration, l’image et les autres perceptions sont en partie transformées.

  • Les émotions et notre personnalité
De plus, des expériences ont montré que différents facteurs influent sur nos souvenirs, en magnifiant certains aspects et en minimisant certains autres, selon les émotions que nous éprouvions lors de l'événement, selon notre personalité, nos croyances et nos valeurs, notre manière d'être et de percevoir les choses, selon l'influence des personnes qui nous entouraient à cette période et même selon notre culture.

  • L'imagintion 
Il existe de plus un aspect de l’hypnose régressive qui peut influer énormément sur nos souvenirs sous hypnose. C’est le fait que l’hypnose sollicite massivement notre imagination et notre créativité, deux facultés merveilleuses et très puissantes et par nature souvent surprenantes. Ainsi, il arrive parfois que lorsque l’on demande au cerveau d’accéder à un souvenir, s’il ne le trouve pas ou s’il n’existe pas ou s’il en a envie, plutôt que de le retrouver il le crée de toutes pièces ou le transforme, pour répondre à notre demande de son mieux. 

  • Notre point de vue 
Enfin, nos organes de perception ne sont pas infailbles, et avant que la perception soit mémorisé et même avant qu'elle soit "analysée" par notre cerveau, il se peut que certains aspects n'aient pas été percus ou qu'ils aient pu être déformés. De plus, aussi percante que puisse être notre vue, nous n'avons que deux yeux et nous ne pouvouns pas voir à 360° ni au travers des murs. Nous ne percevons donc pas tout et nous n'avons qu'une impression partielle de la situation. Un point de vue unique est donc insufisant pour établir une description complète et parfaitement exacte d'un événement passé.

A quoi sert l’hypnose régressive ?

Les applications de l’hypnose régressive sont nombreuses. Nous pouvons l’illustrer avec trois exemples d’usage : 
  • Certaines séances d’hypnose ont pour but la recherche des points de détail, d’une cause ou d’une forme d’explication, ou d’un complément d’information pour répondre à une attente du conscient ou par curiosité. 
  • Certaines autres séances ont pour but la réinterprétation d’événements passés, pour leur donner une nouvelle tonalité et/ou en tirer des ressources nouvelles pour le présent. 
  • L’hypnose régressive peut aussi être l’occasion de modifier certains aspects des souvenirs. Cet usage est très délicat et doit être réservé, selon moi, aux domaines thérapeutiques et médicaux. Cet aspect délicat ne concerne pas uniquement la modification intentionnelle de souvenirs et l’hypnologue doit veiller également à ne pas modifier accidentellement des souvenirs. 

L’hypnose régressive est elle dangereuse ?

Un outil peut-il être efficace et puissant sans nécessiter une certaine habileté pour rester sûr ? L’hypnose régressive, incluant parfois des modifications intentionnelles de souvenirs, faisait partie des techniques utilisées par Milton Erickson, qui est à l’origine de l’hypnose ericksonienne. Milton Erickson n’était pas uniquement hypnotiseur, il était également psychologue et psychiatre. Ainsi, il est préférable pour cette pratique d’avoir recours à un hypnotiseur expérimenté. Ce qui est rassurant, c’est que, comme l’hypnose régressive nécessite une hypnose profonde et des techniques particulières, un hypnotiseur insuffisamment expérimenté éprouvera certainement des difficultés à y parvenir. Comme pour tous les métiers et dans les rapports humains en général, la sélection de ses interlocuteurs est très importante.

Quelles sont les différences entre une séance d’hypnose régressive et une séance classique ?

Je ne sais pas si une séance d’hypnose normale ou classique existe. Chaque séance est unique et l’hypnotiseur sélectionne et ajuste ses techniques de manière unique au service de chaque situation. L’hypnose régressive nécessite que le niveau d’intensité de l’hypnose soit très important. C’est aussi le cas d’autres pratiques, comme par exemple l’hypnose concernant les troubles du sommeil. La particularité de l’hypnose profonde est qu’elle nécessite soit une personne particulièrement suggestive soit une personne ayant déjà expérimenté l’hypnose avec cet hypnotiseur, soit une durée de plongée en hypnose plus longue avec des techniques particulières. Ainsi, généralement, les séances d’hypnose régressive sont plus longues et anticipées lors de la séance qui précède.