L'Hypnotiseur

Présentation


Je m’appelle Alexandre Patin, j’ai 46 ans et deux enfants et je pratique un merveilleux métier : Je suis hypnothérapeute. 

L’hypnose est passée de centre d’intérêt lors de ma jeunesse à un art de vivre aujourd’hui. 

L’hypnose et moi

Durant plus de 20 années en tant que manager dans un domaine technique, j’ai remarqué que le seul véritable enjeu réside dans la qualité des relations humaines. Nous voyons que l’automatisation, la numérisation et l’intelligence artificielle transforment notre monde, mais je ressens que rien ne pourra remplacer la prédominance des relations entre les humains. Pendant que certains apprennent à des robots comment réagir un peu plus comme des humains, en plus « performant », j’ai appris comment aider les humains qui viennent me voir à se libérer en devenant plus maitres de leurs automatismes, en un mot à ne pas devenir des robots.

L’un des ressorts de l’hypnose est en effet qu’il permet d’agir sur nos automatismes, réflexes d’émotions, de sensations, d’apprentissage, de gestes et de pensées afin de nous rendre plus souple dans nos actions et choix quotidiens plus ou moins conscients. 

De mon point de vue, l’hypnose est bien plus qu’un outil pour délivrer une prestation à une personne. Pour garder une belle coiffure, il faut solliciter régulièrement les services d’un coiffeur. Ou alors, il est possible d’apprendre le métier de coiffeur et de se coiffer soi-même, mais cela prend du temps et cela n’est pas toujours pratique à moins d’être très souple ou d’avoir une deuxième paire de bras, dans le dos.

Avec l’hypnose, on peut en quelques séances apprendre ou redécouvrir comment apprendre à changer et à rechanger pour aussi durablement que l’on en a besoin.

Bien sûr il s’entend que les changements visés doivent être réalistes. Je veux dire par là que même le meilleur hypnotiseur ne vous fera pas pousser de nouveaux bras dans le dos et que vous devrez rester en contact avec au moins un coiffeur si vous avez des cheveux.


Par ailleurs, n’étant ni docteur en médecine, ni psychiatre, je n’interviens dans aucun des actes réservés à la médecine. 


Formation d’hypnothérapeute

Avant que l’hypnose soit mon second métier, j’ai suivi plusieurs formations et j’avoue volontiers qu’à l’origine, il s’agissait avant tout d’assouvir ma curiosité et ma soif de connaissances. J’ai d’abord beaucoup lu, mais l’hypnose ayant en commun avec la natation et le vélo et bien des métiers, le fait que la théorie ne vaut pas la pratique, j’ai vite ressenti le besoin de rencontrer un hypnotiseur en chair et en os.

Alors je suis allé voir de mes propres yeux des présentations de l’hypnose, à des soirées organisées par l‘ARCHE (Académie pour la Recherche et la Connaissance en Hypnose Ericksonienne). C’était en 2006.

Ensuite, j’ai participé à des week-ends de formation à l’auto-hypnose. Et bien plus tard, j’ai suivi une formation complète de technicien en hypnose Ericksonienne puis de praticien en hypnose Ericksonienne puis d’analyse comportementale.

Cabinet à Vauréal

Je vous accueille ainsi dans mon cabinet d’hypnothérapie à Vauréal, chez moi dans le Val d’Oise, à proximité de Cergy et Pontoise. 

Ce cabinet a été aménagé tout spécifiquement pour des séances les plus propices au changement sous hypnose

Pour celles et ceux qui ne peuvent pas se rendre à mon cabinet, je peux me déplacer occasionnellement sur Vauréal et ses alentours, dans le Val d'Oise ou sur Paris.